Tendances alimentaires

Tendances alimentaires

Dans le concept des tendances alimentaires, les pratiques alimentaires en cours des consommateurs sont toujours à prendre en compte au démarrage. L’identification des couleurs, par exemple, à utiliser chaque année, sera le déclencheur d’une dynamique donnée.



Les différentsmodes alimentaires « sans » (Lactose,gluten,sucre,viande…) sont de plus en plus fréquents et dessinent nettement cette évolution de consommation. Même sur le lieu de travail, vous pouvez vous faire livrer des menus adaptés à vos besoins nutritifs.

Il faut alors réaliser des menus et des recettes adaptés aux régimes alimentaires des consommateurs, tout en proposant une alimentation saine et diversifiée



Les évolutions gustatives et idéologiques rendent les consommateurs plus exigeants. Ils recherchent des valeurs traditionnelles et authentiques : cette tendance récurrente est renforcée par l’éternel recommencement de la mode.



Certains aliments ne sont pas seulement un effet de mode, comme les légumes anciens (panais, topinambours, rutabagas…) mais aussi les plats traditionnels qui sont appréciés par les gastronomes pour leur goût authentique, et leurs qualités nutritionnelles. En effet, le panais et le topinambour donc, ont retrouvé la côte sous diverses formes (restauration livrée en entreprise, restaurants, consommateurs…).



En parallèle, nous voulons avoir, dans l’assiette, desproduits de saison : une assurance de qualité des aliments et de comportements

Aujourd’hui, les tendances reflètent l’envie d’aller bien au-delà des pâtes, du riz et de la viande rouge dans l’assiette.



Une sécurité alimentaire:Bien manger



Attentifs à l’écologie, les consommateurs français sont soucieux de leur bien-être. Cet apport d’alimentation saine et nutritive, leur permet de satisfaire des convictions et le moyen aussi, pour eux, d’avoir un impact sur leur santé et l’environnement.

Ces valeurs donnent un élan aux agricultures éthiques et environnementales. Elles poussent le lancement de produits naturels et elles obligent les producteurs à une transparence de la traçabilité de leurs produits auprès des consommateurs.



La transparence des ingrédients et des valeurs nutritionnelles des marchandises est nécessaire et possible grâce à une traçabilité sur l’origine du produit et sa fabrication (avec des labels, tels que :agriculture biologique, viande bovine française, sans conservateur…) Ce sont ces obligations réglementaires européennes, qu’aujourd’hui, de plus en plus de français prennent en compte dans leur comportement d’achat.

Pourquoi ce changement d’idéologie ?

La consommation de masse influe directement sur la qualité nutritionnelle car, dans ces conditions, la production ne peut être naturelle. Malheureusement, le système mondial nous pousse quotidiennement à la consommation et même à une surconsommation. Ceci a essentiellement pour cause l’agriculture et l’élevage intensifs qui engendrent la pollution de la terre et des mers, la déforestation de la planète…. jusqu’au réchauffement climatique et même la disparition de certaines espèce.



Ce manque de valeurs nutritionnelles dans les produits qui devraient en bénéficier, peut causer chez les individus des intolérances alimentaires : gluten, lactose, sucre, etc.
Cela devient une source de préoccupation pour de plus en plus d’individus. Ces valeurs pénètrent peu à peu les mœurs des ménages français et poussent la société à s’adapter à la demande des consommateurs (même si les réglementations sont surtout apparues pour les rassurer).



L’AVENIR

Une nouvelle ère va-t-elle naître ? Est-ce que les nouvelles technologies vont permettre de nouvelles pratiques d’agriculture, qui ne pollueront plus, qui ne déforesteront plus et qui préserveront les animaux avec des élevages respectueux ?

Les consommateurs demandent cette évolution, mais comment la société va-t-elle apporter ce renouvellement…? Dans l’immédiat, il faut surtout rester attentif à l’écologie et ouvert au changement pour la protection de l’environnement et de la planète.



En parallèle, des amalgames entre tendances et nécessités médicales engendrent confusions et doutes dans l’esprit des consommateurs : entre ce qui est à la mode et ce qui est bon pour la santé (d’où une croissance de la consommation des produits « sans »(lactose, gluten, sucre. Depuis plusieurs années, la tendance de bien manger (locavores, le fait-maison, les produits bio…) ne fait que s’imposer. L’impact environnemental rassemble des valeurs communes qui seront transmises dans les assiettes !